Radish greens soup

Soupe de fanes de radis et cerfeuil

  • 50g de cerfeuil
  • 50g de fanes de radis
  • 1 pomme de terre moyenne
  • 2 petites carottes
  • 1/2 oignon
  • 500ml de bouillon
  • huile d’olive, sel, poivre
  1. Éplucher les carottes, la pomme de terre et l’oignon. Couper la pomme de terre en dés, hacher grossièrement l’oignon et détailler les carottes en rondelles.
  2. Rincer et sécher le cerfeuil ainsi que les fanes de radis, puis l’émincer grossièrement (tiges et feuilles).
    Sur feu moyen, faire chauffer l’huile dans un poêlon et y faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il devienne translucide (5 min environ).
  3. Ajouter le cerfeuil et les fanes de radis émincé, mélanger rapidement, puis ajouter les carottes et les pommes de terre et mouiller avec le bouillon.
  4. Ne pas porter à ébullition, mais baisser le feu et laisser cuire à feu doux à moyen, pendant 20 minutes, le temps que les carottes et pommes de terre soient cuites.
    Saler et poivrer en fin de cuisson, puis mixer.

> Vous l’avez peut-être remarqué, c’est quasiment la même recette que la soupe de cerfeuil. On peut également faire une soupe aux fanes de radis sans ajouter de cerfeuil, mais je trouve ça un peu fade…

Radish greens soup

Il n'y a pas de commentaires pour cet article!

Laisser un commentaire

Pour la p’tite histoire, j’ai démarré ce blog (après beaucoup d’autres) au début de mes études pour partager mes astuces BENTO et mes recettes avec tous ceux qui me les réclamaient. Avec le temps, mes postes se sont diversifiés et maintenant que j’arrive au bout de mon cursus (bientôt le master en communication, animation et événementiel!), j’ai décidé de continuer ce projet un peu plus sérieusement. Donc voilà! Désormais, du haut de mes 150cm (tout pile), je compte bien vous présenter jour après jour ma perspective en contre-plongée de tout ce qui m’entoure, de tout ce qui m’intéresse… et vous comprendrez vite qu’un rien fait mon bonheur!

contact@thetinyblog.be

Entre penchants écolo, folie du fait maison, geek attitude et japculture.

Excentrique, vous dites?

Mais pas du tout...c’est bien pire que ce que vous imaginez!