Kinugawa, la suite! Check out de l’hôtel et direction la gare pour monter dans un tout petit train local en partance pour Ryuokyo (à quelques arrêts plus loin). Problème à l’arrivée: la IC card (type PASSMO, SUICA ou encore ICOCA) ne passe pas…hé oui! Il existe encore des gares japonais où ces cartes ne servent à rien!

Anecdote: à la gare de Ryuokyo, sur le quai, on a trouvé une consigne un peu bizarre. Son compteur affichait ‘9900yen’ (soit 100€, le maximum qu’elle puisse indiquer, je présume). Qu’est-ce qu’on a bien pu oublier là-dedans…?

Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015 Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015

C’est parti pour une promenade sportive dans la nature resplendissante de Ryuokyo (les chemins de terre qui serpentent dans la forêt et les escaliers abruptes pour descendre au niveau des rivières…puis en remonter…surtout ça le plus pénible…). Mais c’était vraiment magnifique, je ne regrette rien :p.

Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015

Enfin, pour se redonner des forces, un repas bien de chez eux: des ramen aux champignons et herbes de la forêt ou encore ramen aux trois spécialités de yudofu (hum!!! du tofu!!!).

Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015 Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015

Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015

Puis vint l’heure de rentrer sur Tokyo… snif… avec ce temps incroyable (on s’est tout le temps promené en t-shirt), c’est plutôt sympa de sortir des grandes villes pour explorer les régions plus ‘campagnardes’. Mais il a quand même fallu dire au revoir aux jolies Tetsudou Musume  (‘les filles du chemin de fer’, personnages issus d’un manga)… qui avaient même un distributeur de boissons à leurs effigies sur le quai de Kinugawa…

Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015

Aaaaaaah… et dans ce fameux distributeur, il y avait des boissons chaudes bien de saison… si seulement il faisait froid… 😀

Ryuokyo Nikko Japan Forest Trekking Mountain October 2015

Kinugawa (du côté de Nikko), en gros, c’est ça: la nature, des rivières, des ponts, des hôtels avec leurs sources chaudes… et c’est tout! (mais c’est pas plus mal, ça change de Tokyo et Osaka)

Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

On voulait se promener le long de la rivière en contre-bas… mais le récent typhon avait emporté toutes les passerelles et il était donc interdit d’y descendre…

Kinugawa Hotel Onsen City October 2015 Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

Kinugawa Hotel Onsen City October 2015Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

Voici notre lieu de séjour: Hotel Kinugawa (facile à retenir) La vue depuis notre chambre (traditionnelle, avec d’immenses futons)
Kinugawa Hotel Onsen City October 2015 Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

Comme il était encore tôt, on est allé se balader un peu plus loin… mais finalement, à part les hôtels abandonnés (bien flippants! surtout quand le soleil se couche), on n’a pas trouvé grand-chose… la région est peu morte actuellement car beaucoup d’établissements ont fermé suite à la disparition et à l’affaiblissement de plusieurs sources (il règne dans la ville comme un parfum du film Chihiro…).

Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

Kinugawa Hotel Onsen City October 2015 Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

Et avant un souper-buffet bien copieux, on a enfin pu se délasser dans le onsen de l’hotel (où s’ébouillanter…pour ma part…). Ma mère d’accueil avait loué un onsen privé (j’avais trop envie d’essayer une fois!) où nous sommes allés le soir, et le lendemain matin, je me suis levée aux aurores pour me baigner dans le onsen public avec elle et mon-petit-frère-d’accueil.

Kinugawa Hotel Onsen City October 2015 Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

SURPRISE: dans le sous-sol de l’hôtel se trouvait…un game center, hé oui… il y en a vraiment partout!

Kinugawa Hotel Onsen City October 2015

Bon, évidemment, peu importe où l’on se trouve au Japon, on est jamais vraiment loin de la mer. Si vous êtes à Tokyo, le plus simple déjà, c’est de se rapprocher de la baie (du même nom). On est parti en voiture pour emprunter la fameuse Tokyo Bay Aqualine qui est, comme vous le voyez sur la carte ci-dessous, une autoroute pont-tunnel qui traverse toute la baie. La route en elle-même n’est pas passionnante, mais son aire de repos, elle, est très particulière. En fait, arrivé à une certaine distance des côtes, le pont se transforme en tunnel et plonge sous l’eau (d’où le terme pont-tunnel). A cet endroit se trouve un lieu nommé Umi-Hotaru (luciole de mer?).

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

C’est une sorte de mini centre commercial (sur plusieurs étages) au milieu de la baie. Je vous ai trouvé une petite image en vue aérienne (car c’est pas facile à s’imaginer, je pense…).

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

La vue est assez surprenante, je trouve.

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

Qui dit centre commercial/aire de repos, dit magasins, cafés, restaurants et…  un game center! Où je suis tombée sur ça:

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

Je crois que tout le monde connaît les gashapon (les distributeurs de mini-jouets, j’ai d’ailleurs l’impression qu’on en trouve de moins en moins chez nous…?). Cependant, celui-ci est un peu particulier car il n’indique pas ce que vous pouvez trouver dans les petites boules de plastique… c’est une SURPRISE! Au début, c’est excitant puis quand tu vois le prix (- d’1€), tu te dis qu’ils se servent sans doute de cette astuce pour écouler les jouets qui ne sont pas très populaires. Personnellement, pour 100yen, j’ai reçu une banane en plastique/lampe torche (en porte-clé).

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

Les cafés du coin proposent de la glace à la sauce soja (j’ai passé mon tour…) et des ‘melon pie’ (donc des gâteaux au melon) et non pas des ‘melon pan’ comme je l’avais lu….

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

Après avoir chopé deux grosses peluches au game center, on se remet en route!

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

On s’est rendu tout au bout d’un petit coin de terre qui perce dans la mer et on est monté tout en haut d’une structure pour admirer la vue.

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

Puis, on est allé se mouiller les pieds, ramasser des coquillages, courir après les vagues, tripoter les algues, etc. Celui qui avait le plus de fun, c’était bien sûr mon-petit-frère-d’accueil qui se marrait dès qu’une vague approchait.

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

Tout ça, ça creuse, alors on s’est pris de l’unago-tempura dans un resto pas loin (comme l’unagi et c’est tout aussi bon!).

Umi-Hotaru Tokyo Bay Aqualine October 2015

Les brocantes, c’est partout la même chose Japon: il y a des pros qui vendent des antiquités ou des trucs vintages super chers, des amateurs avec lesquels on aime papoter ainsi que plein de trucs (du bordel, n’ayons pas peur des mots…) intéressants à regarder et parfois à acheter… il n’est pas rare de dénicher de très jolis kimono pour l’équivalent d’une dizaine d’euro dans un vide-grenier comme celui-ci.

Tokyo/Yurakucho Flea Market October 2015Tokyo/Yurakucho Flea Market October 2015

Je ne cherchais rien en particulier et donc je n’ai pas trouvé grand chose… si ce n’est deux sacs (300yen/pièce) remplis de chutes de kimono (je trouverai bien une idée pour les utiliser…).

Tokyo/Yurakucho Flea Market October 2015

A midi, on est parti du côté de Ginza pour se faire un lunch yakiniku! (= viande grillée)

Tokyo/Yurakucho Flea Market October 2015

Le festival de Kawagoe se déroule sur deux jours au mois d’octobre et est l’un des plus importants de la région de Tokyo (la ville est littéralement noire de monde, il est très d’y difficile d’y circuler). Il y a des stands de nourriture partout, des étales de bière, des marchands de masques, ça chante, ça danse, bref, c’est la fête! Et le clou du spectacle, c’est le défilé des magnifiques chars, tirés à la force des bras ou portés sur les épaules (par des joyeux lurons très très très motivés). J’ai adoré, mais je ne sais pas si j’oserais le refaire >_< (il y avait vraiment beaucoup de monde). Encore une fois, je vous raconte pas tout ce qu’on a mangé… Par ailleurs, en dehors du festival, Kawagoe est une destination de choix pour un day trip à l’écart de Tokyo, notamment pour découvrir son vieux quartier de l’époque Edo. Si un jour vous en avez l’occasion, allez-y!

Kawagoe Festival October 2015Kawagoe Festival October 2015Kawagoe Festival October 2015Kawagoe Festival October 2015Kawagoe Festival October 2015

Unique jour de pluie lors de nos trois semaines au Japon! Après notre sortie anime/manga à Akiba et Harajuku, direction Ueno et Asakasu pour une journée dédiée à la culture nippone (et le soir, nous sommes allés au festival de Kawagoe, mais cela fera l’objet d’un prochain article). Au matin, nous sommes donc partis pour Ueno (dont vous pouvez admirer quelques photos de la gare ci-dessous).

Morning in Ueno October 2015 Bentendo Ameyoko MarketMorning in Ueno October 2015 Bentendo Ameyoko Market

Malgré la pluie, nous avons fait le tour du lac et visité le Benten Hall. On aurait pu découvrir un peu plus le parc, mais nos vêtements commençaient vraiment à prendre l’eau.

Morning in Ueno October 2015 Bentendo Ameyoko MarketMorning in Ueno October 2015 Bentendo Ameyoko Market

On s’est dit qu’on irait direct à l’Ameyoko Market pour se mettre à l’abri, sauf que les marchands s’installaient à peine… (vers 10:30). Du coup, on s’est installé bien confortablement dans un Mister Donuts en attendant que tout ce petit monde s’active (on a quand même été avant au Mode Off qui lui ouvre toujours à 10:00).

Morning in Ueno October 2015 Bentendo Ameyoko MarketMorning in Ueno October 2015 Bentendo Ameyoko MarketMorning in Ueno October 2015 Bentendo Ameyoko Market

Le point commun entre Ueno et Asakusa ce jour-là, ne fût pas le mauvais temps, mais la présence massive de touristes chinois. C’est la première année qu’on en croise autant (tout particulièrement à Asakusa, où c’était bondé, aussi à cause d’un petit festival de stands alimentaires tout autour du temple Senso-Ji). Ce phénomène a été confirmé par ma famille d’accueil (mais qu’est-ce qui a provoqué cet afflux…aucune idée!).

Afternoon in Asakusa October 2015Afternoon in Asakusa October 2015Afternoon in Asakusa October 2015Afternoon in Asakusa October 2015

Chaque dimanche après-midi à Akihabara, toute la zone autour de la gare devient piétonnière (et le matin, vous allez à Harajuku, comme ça, vous croisez les cosplayers sur le pont et ça vous fait une bonne journée dédiée à la culture anime/manga). C’est vraiment ‘kiffant’ de marcher au milieu de la grande avenue en regardant les buildings. Surtout quand je tombe nez-à-nez avec une affiche géante du second film de Arpeggio of Blue Steel (qui sortait au cinéma durant le mois d’octobre)!

Car Free Sunday in AkihabaraCar Free Sunday in Akihabara

Ensuite, passage obligé dans toutes les boutiques à figurines du coin (et ça en fait un bon paquet!). Je privilégie toujours les magasins de seconde main, bien plus abordables niveau prix (surtout quand on cherche des Kantai Collection… les nouvelles nendroïdes sont en moyenne à 60€… ça vous donne une idée). Je me suis dégoté une maquette pour fabriquer le sous-marin 401 (Iona dans Arpeggio of Blue Steel).

Car Free Sunday in Akihabara Blue SteelCar Free Sunday in Akihabara Blue Steel Iona SubmarineCar Free Sunday in Akihabara Kantai Collection

Il y avait pas mal de voitures et de motos exposées en rue, notamment celle-ci à l’effigie de Iona (oui, je voyais du Blue Steel partout, j’étais en panique…).

Car Free Sunday in Akihabara Blue Steel Bike

Pour moi, Akihabara, quand j’ai faim, ça rime avec ‘burger à la japonaise’ (servi sur une fonte brûlante avec des brocolis et des carottes). Pour aucune raison particulière…mais il me les faut absolument! (et je les ai eus :D)

Car Free Sunday in Akihabara BurgerCar Free Sunday in Akihabara Burger

En sortant du restaurant, on a croisé une affiche pour une brocante… qui se déroulait ce jour-là, juste au pied du bâtiment où on était allé manger! Parfait! C’était une brocante un peu spéciale (d’un point de vue belge, car pour les habitants d’Akihabara, ce genre d’événement doit être assez commun, je pense…): tous les objets vendus étaient des produits issus des game center (en particulier des UFO catcher)! Des figurines, des coussins, des bracelets, des peluches, etc. Et pas trop cher, c’était assez intéressant!

Car Free Sunday in Akihabara UFO Flea MarketCar Free Sunday in Akihabara UFO Flea Market

Pour la p’tite histoire, j’ai démarré ce blog (après beaucoup d’autres) au début de mes études pour partager mes astuces BENTO et mes recettes avec tous ceux qui me les réclamaient. Avec le temps, mes postes se sont diversifiés et maintenant que j’arrive au bout de mon cursus (bientôt le master en communication, animation et événementiel!), j’ai décidé de continuer ce projet un peu plus sérieusement. Donc voilà! Désormais, du haut de mes 150cm (tout pile), je compte bien vous présenter jour après jour ma perspective en contre-plongée de tout ce qui m’entoure, de tout ce qui m’intéresse… et vous comprendrez vite qu’un rien fait mon bonheur!

contact@thetinyblog.be

Entre penchants écolo, folie du fait maison, geek attitude et japculture.

Excentrique, vous dites?

Mais pas du tout...c’est bien pire que ce que vous imaginez!