Et le reste

Les sorties, les voyages, les bonnes adresses à Bruxelles et ailleurs. Bref, le vide poche de ce blog qui contient toutes ces petites choses que je ne peux pas ranger ailleurs.

Depuis novembre, je travaille près de la place Flagey (dans la commune d’Ixelles) et mes collègues me font découvrir tous les bons resto du coin… et ils sont nombreux! Il y en a même plusieurs qui proposent de la cuisine japonaise!

Aujourd’hui, je vais à mon tour vous en présenter un: ‘SUP’. C’est un tout petit snack qui fonctionne selon le modèle des bars à soupe. Ils proposent des combis ‘soupe + salade’ ou ‘soupe + bun’. Les soupes sont fraîches, les salades sont nutritives (quinoa, semoule de blé, etc.) et les buns sont très originaux (et chaque fois aussi bons, peu importe la composition du jour). Leur carte change régulièrement (j’adore ça!) et ils font des desserts maisons à tomber! En tout cas, Kapibara-san a approuvé! Itadakimasu!

SUP
Rue Lesbroussart, 95
1050 Ixelles
Ouvert du lundi au samedi (11:00 – 16:00)
+32 2.647.12.01
www.supfood.be

SUP Food IxellesSUP Food IxellesSUP Food Ixelles

Espérons que ce blog survivra un an de plus!

cadre_nouvel_an

Notre appartement étant très étroit, je n’ai pas la possibilité d’installer chaque année un sapin dans le salon. Du coup, je place des mini-sapins, des bougies et j’accroche des petites décorations de noël aux murs. Ce n’est pas le grand faste, mais cela suffit à donner le ton et à créer une ambiance très cosy. Et les cartes de Noël envoyées par la famille viennent compléter le tableau.

Christmas Time in That House Tiny Christmas TreeChristmas Time in That House Family Postcards

Le calendrier de l’Avent, qui trône sur la table, nous permet chaque soir de terminer le repas avec une petite note sucrée 😀

Christmas Time in That House Leonidas Chocolate Calendar

Ce jeudi soir, j’ai été invitée par des amis du Repair Café à venir fêter la Saint-Nicolas (en avance, donc) aux Ateliers de la rue Voot (là où se déroulent chaque mois nos activités d’expert-réparateurs). J’avais ouïe dire que le Saint-Nicolas qui venait visiter les Ateliers était très différent de ceux qu’on croise aux supermarchés. Du coup, je ne savais pas totalement à quoi m’attendre.

C’est donc piquée de curiosité que je me suis retrouvée, entourée de gamins, dans la cour des Ateliers, à attendre dans le froid le Grand Saint.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que lorsqu’il entra enfin en scène, on ne pouvait pas ne pas le remarquer au milieu de l’avenue… Saint-Nicolas, perché sur un engin à roulettes, avec sono et feux d’artifices intégrés… le tout propulsé à la seule force des jambes de ce pauvre Père Fouettard… c’était relativement VOYANT!

St Nicholas Sint-Lambrecht-Woluwe 2015

Bien évidemment, pour recevoir leurs bonbons, les enfants ont dû chanté… (les parents avec, soyons équitables)

St Nicholas Sint-Lambrecht-Woluwe 2015

…et ils ont également dû confesser leurs bêtises tout en prétendant qu’ils avaient été sages (tradition oblige).

St Nicholas Sint-Lambrecht-Woluwe 2015

Après la distribution de friandises (et un petit selfie avec moi :3), Saint-Nicolas s’est envolé vers les cieux! (péniblement… surtout avec les ficelles des ballons qui s’emberlificotaient dans le câblage…)

St Nicholas Sint-Lambrecht-Woluwe 2015

Mais tout est bien qui finit bien: Saint-Nicolas a finalement pu se retirer en toute sécurité par le toit, sans l’aide des pompiers (sinon, il restait accroché là toute la nuit…). Je dois l’avouer: je me suis vraiment bien marrée! J’ai couru après son engin de malheur dans la rue et j’ai chanté avec les mômes. Une Saint-Nicolas comme je n’en avais plus connue depuis des années!

St Nicholas Sint-Lambrecht-Woluwe 2015

PS: Merci à l’équipe des Ateliers Voot pour le show et merci à Saint-Nicolas pour le selfie 😀

Par ‘chaos post-Japon’, j’entends l’état de mon appartement après avoir ouvert les bagages à notre retour… et encore, je ne compte pas tout vous montrer… c’est incroyable tout ce qu’on peut fourrer dans une valise…

Bon, en plus de tous les machins ‘koro-sensei’ et ‘kapibara-san’ que j’ai ramené, il y a aussi… de la nourriture… beaucoup de nourriture…

chaos post-Japon shopping luggages

*les bonbons que mange Yuko dans ‘Dusk Maiden of Amnesia’*

chaos post-Japon shopping luggages

…toutes sortes de machins pour la cuisine… (comme si je n’en avais pas assez déjà)
chaos post-Japon shopping luggages

…et quelques bricoles pour prendre soin de moi :3 (comment ne pas résister à un pack de 7 masques hydratants pour 450yen ou +-3€)

chaos post-Japon shopping luggagesJapan October 2015 Shopping Koro-sensei Ansatsu Kyoshitsu Assassination ClassroomJapan October 2015 Shopping 10th Kapibara-san

Kapibara-san a lui aussi voyagé! Pour fêter ses 10 ans! Il nous a accompagné durant tout notre voyage! Enfin presque… surtout à partir du moment où je l’ai acheté au Kiddyland, en fait… :p Désormais, il m’accompagnera aussi partout en Belgique et s’invitera occasionnellement sur mes clichés. :3

Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot
Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot
Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot
Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot Kapibara-san on Tour around Japan Kapi-shoot

Kapibara-san @Flagey Semaine de la Frite

Dernier jour de notre périple et nous ne pouvions pas faire sans: nous avons été mangé des sushis. Bien évidemment, nous avons aussi été en manger avec ma famille d’accueil dans une véritable sushi-ya. Mais j’ai toujours eu un petit faible pour le kaiten sushi  de la franchise Kura Sushi, en particulier celui de Shinagawa (alors que bon… ça casse pas des briques…ce sont des sushi ‘low-cost’ assez communs). La raison est très simple: c’est là-bas que j’allais engloutir des sushi par dizaines avec mes camarades de classe :D! Il est seulement à quelques rues de mon ancienne école. Alors, lorsque nous passons à Shinagawa, nous nous y arrêtons toujours (surtout qu’en fin de repas, on fait glisser les assiettes dans un sas sous le comptoir et par lot de cinq assiettes, un petit jeu s’enclenche grâce auquel on peut gagner un gashapon).

Kura Sushi Shinagawa EkimaeKura Sushi Shinagawa EkimaeKura Sushi Shinagawa EkimaeKura Sushi Shinagawa Ekimae

Et voici mon école (vue de l’extérieur, le grand bâtiment avec l’arcade)! Il faut savoir que Shinagawa était un ancien port où l’on ramenait les baleines pêchées au large pour qu’elles soient dépecées. Du coup, on trouve un peu partout des représentations de baleines et des petits temples dédiés à la pêche ou aux marins (et moi qui adore les baleines… *ironie*).

Kita Shinagawa Private Girls High School Joshui GakuinKita Shinagawa Private Girls High School Joshui GakuinKita Shinagawa Private Girls High School Joshui Gakuin WhaleKita Shinagawa Private Girls High School Joshui Gakuin Whale

Et voilà! C’est ainsi que se terminent nos trois semaines (trop géniales) au Japon! Je compte bien y retourner dans deux ans (comme d’habitude, j’ai envie de dire). Cette fois-là, j’espère me rendre dans le nord, du côté d’Hokkaido et d’Aomori, pour faire connaissance avec la neige et le grand froid à la nippone :3

Kita Shinagawa Private Girls High School Joshui Gakuin Whale

Pour la p’tite histoire, j’ai démarré ce blog (après beaucoup d’autres) au début de mes études pour partager mes astuces BENTO et mes recettes avec tous ceux qui me les réclamaient. Avec le temps, mes postes se sont diversifiés et maintenant que j’arrive au bout de mon cursus (bientôt le master en communication, animation et événementiel!), j’ai décidé de continuer ce projet un peu plus sérieusement. Donc voilà! Désormais, du haut de mes 150cm (tout pile), je compte bien vous présenter jour après jour ma perspective en contre-plongée de tout ce qui m’entoure, de tout ce qui m’intéresse… et vous comprendrez vite qu’un rien fait mon bonheur!

contact@thetinyblog.be

Entre penchants écolo, folie du fait maison, geek attitude et japculture.

Excentrique, vous dites?

Mais pas du tout...c’est bien pire que ce que vous imaginez!